Les frères prêcheurs

Un ordre savant

L'ordre créé par Dominique est un ordre mendiant, comme ceux des Franciscains, des Carmes et des Augustins. Il privilégie la prédication, le savoir, le monde de l'idée et du raisonnement. Ce qui est important, c'est la réflexion qui mène à la foi et qui l'explique.

L'ordre des Frères prêcheurs, comme tous les ordres mendiants, intègre la règle de la pauvreté évangélique : le dominicain doit renoncer à tout revenu et vivre de mendicité. Sa mission première est de diffuser la parole de Dieu par la prédication, mais aussi par l'enseignement. Dans chaque couvent, les Frères prêcheurs fondent une école de théologie.

Ils doivent accorder au travail intellectuel une place fondamentale mais ne sont pas soumis à l'obligation du travail manuel. Très populaires dans les villes grâce à leur prédication, ils s'imposent rapidement face aux moines cloîtrés et surtout face au clergé séculier, comme des intermédiaires privilégiés de la parole divine pour le peuple.

Lutter contre l'hérésie cathare

Les Dominicains forment donc des prêtres instruits qui se destinent à la lutte contre les hérésies, et notamment l'hérésie cathare. Ils jouent un rôle essentiel dans l'Inquisition. Ce tribunal est mis en place dès le XIIIe siècle et mobilise, à la demande du Pape, les plus brillants orateurs parmi les Frères prêcheurs.

Le saviez-vous ?

Les Dominicains portent une robe blanche, serrée par une ceinture de cuir, avec un scapulaire (pièce de tissu sans manche reposant sur les épaules) et un capuce (couvrant le thorax et le haut des bras, se terminant en pointe dans le dos et comprenant une capuche). Ils ont un rosaire ou un chapelet suspendu à leur ceinture. Lorsqu'ils sortent du couvent, ils portent sur l'habit un manteau noir. La soutane blanche du pape est inspirée de l'habit dominicain depuis Pie V, qui avait conservé ses vêtements dominicains.